Date de l'article 2018-05-16

Image de : SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Cannabis: la SAQ se prépare comme elle le peut en attendant la légalisation

Source La Presse

Alors qu'il s'affaire à mettre sur pied la future Société québécoise du cannabis (SQDC), le président-directeur général de la Société des alcools du Québec (SAQ), Alain Brunet, «travaille dans le noir» sur certains aspects en attendant que le cannabis puisse être consommé légalement à des fins récréatives au Canada.


Dès sa première année, la société d'État estime être en mesure de rapatrier 30 % des parts du marché noir grâce à des prix concurrentiels - qui devraient osciller aux alentours de 6 $ le gramme.

Si les succursales de la SQDC ainsi que son site web transactionnel sont en mesure de répondre à la demande des consommateurs dès que le cannabis récréatif sera légal, des ajustements seront nécessaires, prévient M. Brunet.

«Les projets de loi (à Québec et Ottawa) n'ont pas été adoptés, a-t-il expliqué au cours d'une table ronde, mardi, au siège social de la SAQ. Cela fait partie du défi.»

Si l'organisation de la vingtaine de points de vente de la SQDC se déroule rondement, des questions subsistent en ce qui a trait à l'embauche et les conditions de travail de ses employés ainsi que sur la manipulation du cannabis dans les succursales.


Lire l'article complet