Date de l'article 2018-09-13

Image de : 123RF

Ça risque de chauffer encore dans la restauration

Source

En dépit d'une période d'embellie ces dernières années, l'industrie de la restauration fait face à de nombreux chambardements qui forcent ses artisans à demeurer sur le qui-vive.


Le vieillissement de la population, les changements technologiques et l'apparition de concurrences nouvelles, venant tant des épiciers que du secteur de la livraison, sont autant de facteurs qui menacent le secteur, selon un rapport récent préparé par Desjardins Études économiques.

En 2017, le Québec comptait un peu plus de 20 000 restaurants, dont au moins la moitié regroupait moins de dix employés. Leurs ventes s'élevaient à 12,8 milliards de dollars, une hausse de 6,9 % en dollars courants, ou de 4,5 % en dollars constants (en éliminant le taux d'inflation des aliments achetés au restaurant) en une année.

Le recrutement est déjà difficile. En excluant les propriétaires, considérés comme des travailleurs autonomes, un total de 224 800 travailleurs du Québec travaillent actuellement dans l'un ou l'autre des 20 000 restaurants de la province, selon Statistique Canada.



Lire l'article complet