Date de l'article 2019-05-24

Image de : NINON PEDNAULT, ARCHIVES LA PRESSE

McDonald's quitte définitivement La Ronde

Source La Presse

Inauguré en 1984, le McDonald's de La Ronde n'a pas rouvert en même temps que les manèges, il y a quelques jours. En fait, le gros M jaune a été décroché définitivement. Le restaurant, judicieusement situé dans la zone familiale, était pourtant toujours bondé. Que s'est-il passé ?


Le fameux duo Joyeux festin-Ribambelle, bien connu des parents qui accompagnaient leurs jeunes enfants dans les petits manèges de La Ronde, n'est plus une option. McDonald's a quitté le parc d'attractions, a-t-on appris.

« Ce n'est pas un choix de notre part. C'est eux qui ont décidé de partir », a affirmé à La Presse la porte-parole de La Ronde, Karina Thevenin, précisant qu'un autre restaurant familial allait bientôt occuper l'espace.

Ce McDonald's était le seul au Québec à ne pas être ouvert toute l'année durant, ce qui explique en partie la « décision d'affaires » qui a été prise

Le restaurant avait la particularité d'offrir un menu différent des autres, moins complet et plus cher. Les salades, par exemple, n'y étaient pas vendues, faute d'espace de réfrigération suffisant, avait mentionné un porte-parole à La Presse, il y a quelques années. Le Festin du Parc (la version locale du Joyeux festin) ne pouvait contenir ni tranches de pommes, ni lait.

Le restaurant appartenait au franchisé Alain Desrosiers. C'est aussi lui qui exploitait le McDonald's de l'avenue du Mont-Royal, fermé à la mi-décembre.

L'homme d'affaires, qui possède encore six restaurants, a aussi fait les manchettes en 2017 lorsqu'il a reçu des amendes totalisant 2600 $ en raison de l'insalubrité constatée dans deux de ses adresses (dont celle du Plateau Mont-Royal). Il n'a pas été possible de lui parler, hier.

« Il n'y a aucun lien entre la fermeture sur le Plateau, la fermeture à La Ronde et Alain Desrosiers, affirme Mme Boussafa. Ce n'est pas Alain, le dénominateur commun. C'est un drôle d'adon. On n'est pas en train de fermer les restaurants d'Alain Desrosiers. »

.



Lire l'article complet