Date de l'article 2019-11-08

Image de : Archives TCN

Moins d'espace pour les vins du Québec chez IGA

Source La Terre de Chez Nous


Deux ans après l’entrée des vins québécois en épicerie, les marchands IGA leur retirent l’emplacement qui leur était réservé pour les confiner à un espace plus restreint. Cette décision, qui consterne les producteurs, coïncide avec une mise en valeur des vins importés en vrac par l’entreprise québécoise Julia Wine.


Les viticulteurs québécois qui font affaire avec IGA ont reçu des courriels à la mi-octobre pour les aviser de ce changement.

« La décision a été prise de retirer les vins du Québec, ainsi qu’un grand nombre de vins importés pour faire place à notre nouvelle section Espace Découvertes », peut-on lire dans un premier message. On précise toutefois que les produits ne sont pas « délistés » et qu’un petit meuble en bois sera mis à leur disposition pour commercialiser les vins du Québec. « Comme il s’agit de produits en livraison directe, vous pouvez voir directement avec le magasin où il est possible de positionner vos produits », souligne-t-on.

Daniel Lalande, propriétaire du Vignoble La Cantina, Vallée d’Oka, dans les Basses-Laurentides, considère que cette décision d’affaires est cavalière, étant donné le bon roulement de sa récente gamme de vins développée spécifiquement pour les épiceries. Cette année, c’est plus de 2 200 caisses sur les 3 000 destinées aux épiceries IGA et Metro de la province qui ont déjà été vendues, indique le vigneron.

Francis-Hugues Lavoie, copropriétaire du Domaine De Lavoie, à Rougemont, en Montérégie, déplore cette décision des dirigeants d’IGA qui, selon lui, va à l’encontre de leur stratégie marketing. « Ils aiment bien mettre de l’avant le fait qu’ils font la promotion des produits locaux. Mais là, on dirait qu’ils sont partis pour retirer les vins du Québec des tablettes », s’insurge le vigneron. Ce dernier sent toutefois l’appui des marchands propriétaires pour continuer à valoriser ses produits.


Lire l'article complet